DRH : et si on changeait ENFIN d'informatique ?

C’est l’été. Profitons-en pour aborder les sujets qui constituent l’ossature de ce blog tout au long de l’année, mais avec un peu plus de recul et de légèreté… encore que.
Une étude parue récemment et réalisée conjointement avec l’IFOP nous en donne l’occasion.

Elle aborde le thème du changement dans l’entreprise, au sens large du terme, et donc en particulier le changement d’informatique.
Intitulée « les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances », cette étude a été réalisée sur un échantillon de 1004 salariés d’entreprises de plus de 1500 personnes, entre le 29 avril et le 6 mai 2010.

Parmi les questions posées (vous pouvez consulter l’intégralité de l’étude en suivant le lien à la fin de cet article), 2 ont retenu notre attention.
La première questionne « Lorsque l’on parle de changement dans l’entreprise à quoi pensez-vous en priorité ?« .

A quoi les personnes interrogées répondent de diverses manières (stratégie, restructuration, process métier, changement de direction générale, délocalisation, pour les plus importantes), mais en ne citant l’informatique que dans une très faible mesure : 1% (un pour cent !) des répondants pensent spontanément à l’informatique lorsqu’on leur parle de changement !
Cela mérite déjà que l’on s’y arrête : si l’on en croit cette seule question, un changement dans l’entreprise porterait plus souvent sur la structure même de l’entreprise (restructuration, délocalisation…), ou sur le métier lui-même, que sur le système d’information. Au point que seule une personne sur cent associe spontanément les termes « changement » et « informatique ».
Là où l’effet devient presque comique, c’est lorsque dans la question suivante on demande « pour chacun des types de changement suivants, diriez-vous qu’il est positif ou négatif ? ».
Et cette fois… bingo : c’est l’informatique qui est citée largement en tête des changements les plus bénéfiques pour l’entreprise ! Avec 85% « d’opinion favorable », loin devant tous les autres, qui parfois il est vrai ont une connotation assez négative (restructuration, délocalisation…).

De là à penser que les salariés de grandes entreprises appellent de leurs vœux des changements en matière d’informatique, et les attendent avec une certaine impatience, il n’y a qu’un pas que l’on peut franchir sans trop de risques. Manifestement, il est loin le temps où la moindre mise à jour de Windows provoquait un tollé général.
Et peut être sommes nous entré dans une ère nouvelle, ou l’informatique et ses avancées sont maintenant ressenties comme génératrices de confort, de convivialité, d’efficacité.
Une ère où les solutions, plus souples avec les apports du mode SaaS et du Cloud computing, plus pointues avec les spécialisations et paramétrages métiers, plus conviviales avec l’arrivée des réseaux sociaux 2.0 et des portails intranet dédiés, sont assimilées à de véritables avancées dans l’humanisation des taches, et plus comme une robotisation mal acceptée.

Alors, mesdames et messieurs les DRH ? En cette période d’été propice à la rêverie et au changement, pourquoi ne pas en profiter pour imaginer l’informatique de demain ? Celle qui contentera vos salariés tout en apportant la productivité et la qualité dont vous avez besoin.
Venez la découvrir sur le site et les communautés du Club Alliances RH, où nos experts vous attendent pour discuter dématérialisation, gestion du capital humain, gestion des risques, accidents du travail, etc…
C’est l’été, certes… mais nos experts n’en sont que plus disponibles !

> le site du Club Alliances RH
> nos groupes RH LINKEDIN et VIADEO
> l’étude complète sur le site de l’IFOP

Répondez à cet article