Du big data au multi-channel

Update publie un livre blanc intitulé « vers un avenir hyperconnecté ».
Consacré aux nouvelles formes que vont adopter les outils CRM, il livre quelques pistes concernant le marketing en ligne et l’exploitation des données qui en résultent. Extraits :

Le développement rapide des technologies mobiles et des réseaux sociaux en tant qu’outils de communication au quotidien est appelé à se poursuivre et même à s’accélérer. De nouvelles formes d’utilisation d’Internet émergent via des terminaux mobiles et miniaturisés comme les lunettes Google Glass. Les appareils ménagers eux-mêmes seront connectés pour devenir des systèmes intelligents et pilotables en ligne.
La diffusion rapide de l’accès à Internet depuis les appareils mobiles constitue une source de croissance impressionnante pour le commerce multi-channel. d’ici à 2015, on prévoit que plus de 30 % des achats effectués sur un point de vente auront donné lieu à une recherche préalable en ligne.
La génération des digital natives, qui a grandi au contact du numérique, va peser de plus en plus fortement sur les choix stratégiques de la distribution et du secteur des biens de grande consommation au cours des 20 à 30 prochaines années. Cela concerne aussi bien le marketing que le management, qui doivent prendre en compte les changements de comportement des clients et adapter le développement produits.

Marketing en ligne

L’efficacité des activités de marketing est une question importante. Le niveau élevé des pertes par dispersion des moyens de promotion tels que prospectus, magazines, catalogues ou annonces, a amené les entreprises à  affecter une part croissante du budget marketing au online.
des techniques comme le marketing viral, qui consiste à créer un bouche-à-oreille ciblé sur un produit par le biais des réseaux sociaux, gagnent ainsi en popularité. Les moyens de promotion traditionnels n’en conserveront pas moins un rôle encore important et représentent encore 40 % du total des dépenses en marketing.

social CRM

Les plateformes telles que Facebook, Twitter, la blogosphère, les forums en ligne, etc., peuvent être utilisées par les entreprises du secteur des biens de consommateur pour promouvoir leurs produits et influer sur l’opinion du consommateur. Les décisions relatives au produit sont issues du crowd-sourcing et la fidélité à la marque est renforcée de façon à peser de façon positive sur les choix de la distribution en matière de référencement. D’après une étude KPMG de 2012, de nombreux cadres dirigeants considèrent le contact direct avec le consommateur et  l’image de marque comme les leviers les plus puissants pour renforcer la position du fournisseur par rapport à celle de la distribution.

Big data

Le big data est passé du concept à la réalité : la quantité immense de données collectées sur le comportement des clients, exige un traitement aussi rapide que possible pour contribuer à optimiser les performances commerciales. Les projets liés au big data sont de plus en plus importants pour les entreprises de la distribution. Les possibilités de s’adresser au client de façon ciblée et personnalisée, ainsi que l’utilisation de données multi-channel, sont encore loin d’être épuisées.
L’omni-commerce en temps réel apparaît effectivement comme un puissant vecteur d’innovation marketing et commerciale pour les enseignes de distribution avec au moins deux objectifs majeurs pour les distributeurs : répondre aux nouvelles exigences des clients dans leur relation avec les enseignes et surtout tirer parti de ce mouvement pour enrichir et personnaliser l’expérience utilisateur afin de la rendre plus pertinente.

si les contraintes techniques sont évidemment à prendre en compte, notamment la mise en place d’architectures permettant de gérer du « Big data »,  il serait évidemment réducteur de ne considérer le problème que sous cet angle. Il s’agit de se ré inventer à nouveau et de faire évoluer son offre de services.

Pour télécharger le livre blanc complet, cliquez ici

Les commentaires sont ferme.