Les medias sociaux en entreprise

Résultats de l’enquête Kelly Global Workforce Index™ sur les réseaux sociaux en entreprise.

Les salariés français sont de plus en plus vigilants quant à leur utilisation des réseaux sociaux et leurs répercutions en entreprise. D’ailleurs, 62% des français pensent qu’il est dangereux de mélanger ses relations personnelles et professionnelles sur les réseaux sociaux.

On observe également une prise de conscience : 38% des répondants pensent qu’utiliser les réseaux sociaux en entreprise peut avoir un impact négatif sur leur activité.
Et seul 17% des salariés français trouve normal d’utiliser ces médias en entreprise. Ce résultat contraste avec ceux des autres pays : 31% pour l’Europe et 48% pour la zone Asie Pacifique.
En matière de recrutement, 65% des répondants n’approuvent pas qu’un employeur potentiel consulte leur profil pour prendre une décision. 60% pensent également que leur employeur actuel n’a pas le droit de consulter leurs pages personnelles.

« Les employeurs se retrouvent dans une situation difficile, entre l’obligation d’utiliser les réseaux sociaux et la nécessité d’en maitriser les accès.» Explique Franck Teboul, Directeur Général de Kelly France.

Les principaux résultats :

- 16% des répondants pensent qu’il est important que son employeur soit présent sur les réseaux sociaux. Ce chiffre atteint 23% pour la zone EMEA, 29% pour le continent américain et 39% pour la zone APAC.
- 23% des salariés français pourraient utiliser les réseaux sociaux pour chercher un emploi contre 47% dans la zone APAC, 26% pour le continent américains et 24% pour la zone EMEA.
- Seul 4% des employeurs français ont demandé à leurs salariés d’arrêter l’utilisation des réseaux sociaux en entreprise contre 18% pour la zone APAC, 13% pour la zone EMEA et 6% pour le continent américain.
- 26% des salariés pourraient partager leur opinion à propos de leur travail sur les réseaux sociaux.

A propos de Kelly Services

Kelly Services (NASDAQ : KELYA, KELYB) est un des leaders mondiaux de Solutions en Ressources Humaines. Kelly France offre, depuis 1972, une gamme complète de services de recrutement, d’externalisation et de conseil. Kelly fait travailler chaque année plus de 550,000 personnes dans le monde entier. Le chiffre d’affaires du groupe 2011 s’élève à 5,6 milliards de dollars US.

 Pour en savoir plus : L’article d’indice RH

1 Commentaire

  1. Tarcy
    jan 9

    For industry pralsseionofs, especially those focused on the internet, there is awareness, and understanding of terms like Cloud, SaaS, IaaS, PaaS. Analysts will also easily define and understand the terms and people in the industry do listen to them.On the other hand, if you asked a typical consumer, I think you’d find awareness of these terms is low to non-existent. Some examples: An iTunes user doesn’t think about iTunes as a SaaS or cloud application, but as internet music service or site. A CEO whose sales force use SalesForce.com for Sales automation and CRM won’t think of SalesForce as a SaaS, cloud based application but as a critical on-line tool A Flickr user doesn’t think of Flickr as an SaaS application but as on-line photo management and sharingSo No, I don’t think the term SaaS is going away as an industry term, and those building the services and providing tools and add-ons will be aware of what they are working on but as you noted I don’t think the term will have high popular awareness. We won’t be advertising to non-technical end users that we have a new SaaS offering but that we have a new applications available on the web.Andy Kicklighter Technical Marketing Manager, Cloud Nimsoft